Amaryllis

img-0154-1.jpgAmaryllis...
Que ne te conjugues-tu au féminin?
Ce n'est point que je craigne le masculin,
Mais à la barbe je préfère une joue lisse.

Même lorsque ton doux parfum m'enivre,
Je puis ne penser à une féminine fleur
Qui, lorsque son effluve magique m'effleure,
Me fait perdre la tête à d'elle me rendre ivre.

Publié le 24.11.2012

Ajouter un commentaire